EcoNews

Mor NGOM au parc du Djoudj : « Des actions seront entreprises pour stabiliser le nichoir »

Mor NGOM au parc du Djoudj : « Des actions seront entreprises pour stabiliser le nichoir »

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mor Ngom, accompagné des membres de son staff et des chefs de services nationaux et régionaux des eaux et forêts, des parcs et réserves, a effectué, jeudi, une tournée à Saint-Louis. Au cours de cette visite, il a annoncé que des actions seront entreprises pour stabiliser le nichoir du parc du Djoudj et a affirmé l’engagement du gouvernement à lutter contre l’érosion côtière.

Biodiversité : De nouvelles espèces seront introduites dans la réserve naturelle de Somone

Biodiversité : De nouvelles espèces seront introduites dans la réserve naturelle de Somone

Aly Haïdar, ministre de l’Environnement et du Développement durable, a présidé, avant-hier, à la réserve communautaire de Somone, la cérémonie commémorant la Journée internationale de la biodiversité. A l’occasion, il a déclaré son souhait d’introduire dans la réserve d’autres espèces d’animaux pour son repeuplement.
« Il est heureux que la collectivité locale de Somone ait créé et entretenu une réserve communautaire dont les retombées vont directement au profit des populations », a indiqué le ministre de l’Environnement et du Développement durable. C’était à Somone, lors de la célébration de la Journée internationale de la biodiversité.

Conservation de la biodiversité : Le Ferlo érigé en réserve de la biosphère

Conservation de la biodiversité : Le Ferlo érigé en réserve de la biosphère

Le Ferlo obtient un statut particulier. Il est devenu la 5è réserve de la biosphère du Sénégal. L’information est contenue dans un communiqué du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Le Sénégal a réussi à donner un statut particulier à une de ses zones de concentration de la biodiversité. Le Programme pour l’homme et la biosphère (Mab), au cours de sa 24ème session qui s’est déroulée du 09 au 13 juillet 2012, a reconnu le site du Ferlo comme une réserve  de la biosphère. « Le Conseil international de coordination (Cic) du Programme pour l’Homme et la Biosphère (Mab) a approuvé, au cours de sa 24ème session qui s’est tenue à Paris, du 09 au 13 juillet 2012, la proposition du Sénégal de désignation du site du Ferlo en tant que réserve de Biosphère, sous la dénomination de « Réserve de Biosphère du Ferlo », indique un communiqué du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Inscrit sur la prestigieuse de liste l’Unesco : Le Delta du Saloum patrimoine mondial

Inscrit sur la prestigieuse de liste l’Unesco : Le Delta du Saloum patrimoine mondial

Le Delta du Saloum compte désormais parmi les valeurs universelles exceptionnelles du Sénégal. Son inscription sur la prestigieuse liste de l’Unesco est gravée sur une plaque commémorative dont la pose a eu lieu vendredi dernier à Toubacouta dans la région de Fatick.
Après l’île de Gorée, les Parcs de Djoudj et de Niokolo Koba, la ville de Saint-Louis et les mégalithes, le Delta du Saloum complète désormais la longue liste des sites classés Patrimoine mondial au Sénégal. Le Delta du Saloum rejoint ainsi les 911 sites exceptionnels de l’Unesco. "L’inscription du Delta du Saloum sur la liste du Patrimoine mondial veut dire que nous avons une valeur universelle exceptionnelle. Ça veut dire que nous faisons partie des 911 sites reconnus comme étant un Patrimoine mondial", a indiqué Hamady Bocoum, directeur du Patrimoine, rapporte l’Agence de presse sénégalaise. Le Delta du Saloum qui couvre 500 000 hectares constitué de mangrove, de coquillages et d’îles artificielles surmontées de tumulus funéraires.

Terreau : Crise climatique et écosystèmes littoraux : la côte... d’alerte !

Terreau : Crise climatique et écosystèmes littoraux : la côte... d’alerte !

Il y a comme si le tempo en était donné par le sempiternel reflux du clapotis des vagues qui viennent s’écraser sur les récifs, une sorte d’odeur de remake dans ce que la douloureuse, mais récurrente actualité environnementale nous donne à voir chaque fois à  la même période de l’année (fin de l’hivernage et autour des mois de janvier et février). Période où, avec les plus fortes marées, généralement observées au Sénégal  en ces temps d’incertitude écologique, le niveau de la mer à marée haute étant plus élevé qu’habituellement, la houle déferle plus près de la côte et arrive sur le littoral avec une énergie plus forte que lors de marées moyennes ou faibles….Et que bien souvent, hélas, par un inextricable phénomène écologique à l’origine de l’érosion des plages, se combinent à la houle rendue furieuse par des tempêtes sur l’océan Atlantique, la dérive littorale et les marées de vives eaux. Ce qui fait que l’océan bouscule les hommes et leurs habitudes et laisse ses vagues  tout ravager sur leur passage.

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  5 
  •  6 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »
Page 1 sur 6

Sénégal nature et culture en images


Photos du Sénégal proposées à tous ceux qui rêvent de ce beau pays. EcoPhotos

EcoVidéos


Vidéos du Sénégal proposées à tous ceux qui rêvent de ce beau pays. EcoVidéos
artdeco-h-328x140-1.jpg

EcoReportages

 

Ecotourisme : Niokolo Koba, à la découverte d’une riche réserve de biosphère

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a bouclé un séjour de quatre jours dans la région de T...

 

Le Sine-Saloum, l'univers de la mangrove et des bolongs

Du Sénégal, on évoque souvent Dakar la tumultueuse ou Saint-Louis la coloniale, n’oub...

 

LES DIVINITES COTIERES - Dans les antres sacrés des Lébous

Le long de la côte du Sénégal, de Saint-Louis à la Casamance, il existe des divinit...

EcoVidéos

Voir la Vidéo
Voir la Vidéo
Voir la Vidéo
Voir la Vidéo